Postillon


Friday, 22nd September
 

Pickpockets: La mairie de Paris met en place cinq zones d’exclusion

Pickpockets: La mairie de Paris met en place cinq zones d’exclusion
 12 avril 2013

En réponse à l’augmentation des vols dans la capitale et la récente grève des employés du Louvre protestant contre la présence quotidienne de pickpockets dans l’enceinte même du musée, la mairie de Paris vient de décider la mise ne place de cinq zones d’exclusion.

Ces zones pilotes (Louvre, Eiffel, Notre-Dame, Sacré-Coeur et Beaubourg) délimités par une signalisation spécifique et à l’intérieur desquelles les pickpockets seront interdit d’accès, ont été choisies en fonction de leur fréquentation.

L’ annonce ont été globalement bien accueillie par les professionnels du tourisme qui les ont jugé « encourageantes bien que tardives ». « Nous espérons bien sur que l’expérience s’étende à d’autres monuments et lieu touristiques de la ville dans un futur proche » déclare Françoise Rivieri, présidente d’un groupement de tour-opérateurs français.

Chez les pickpockets, qui ne pourront opérer qu’en dehors des zones délimitées, l’inquiétude règne  Les zones d’exclusion sont considérée « comme  discriminatoire,  une entrave à leur liberté de mouvement entraînant une perte nette de chiffre d’affaire » explique Joel Hamidovic, chef de gang.

« Tant que la mairie ne touche pas aux gares et au métro c’est acceptable, au delà, c’est nous enlever le pain de la bouche ! » ajoute t-il.

« Le but de ces zones est de permettre aux touristes séjournant à Paris de pouvoir visiter les principales attractions sans craindre de se faire dérober leurs effets personnels » précise Nicolas Bergerac, responsable du pole tourisme et sécurité à la mairie. « Pour le reste de la capitale, la mairie de Paris décline toute responsabilité en cas de vol. »

 

 

Vous aimez? Partagez cet article !

RELATED POSTS

TAGS

Commentaires
UA-36225326-2